La réduction de la dette est prioritaire

Publié le par gérard vignoble

L’énormité de la dette française ne peut plus être ignorée ou tue. Fidèle à la position adoptée depuis le début du mandat législatif, l’UDF a placé cette préoccupation, capitale pour notre avenir, au cœur du débat présidentiel.

A deux reprises, avec la majorité des députés de l’UDF, j’ai refusé de voter le budget de l’Etat qui ne traduisait aucune maîtrise des dépenses publiques, aucune volonté de réduire l’endettement ou de baisser les prélèvements.

Je rejoins donc totalement les propos de François Bayrou qui dans chaque discours, dans la plupart de ses prises de parole évoque le sujet, dénonçant « la honte que représentent les milliers de milliards de dette que nous laissons sur les épaules de nos enfants et que nous creusons tous les ans par un déficit de 1 214 milliards d’euros auxquels il faut ajouter le paiement des retraites ! »

Dans ce contexte, pourtant gravissime, les autres candidats continuent de multiplier les promesses à tout va sans apprécier leur coût réel.

C’est une attitude inadmissible !

A Lille, François Bayrou a proposé d’inscrire dans la Constitution l’obligation de présenter des budgets de fonctionnement en équilibre. Le public a accueilli avec chaleur cette suggestion car il est bien conscient de la nécessité de quitter cette spirale vertigineuse dans laquelle le budget de l’Etat est engagé.

Il est impératif de rééquilibrer les comptes.

Toute proposition faite par l’UDF est chiffrée et financée autrement que par l’augmentation du déficit. Les dépenses sont réorientées, des économies seront réalisées.

La réduction de la dette est le chapitre 1 de l’action politique de redressement.

A n’en pas douter, la dette est l’un des véritables enjeux de cette élection.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

granitus 01/05/2007 10:29


LA RÉPUBLIQUE SE MEURT. PARTICIPONS À LA NOUVELLE DÉMOCRATIE ÉQUITABLE
Exemple : pas de députés de gauche ou de droite ou du centre ou des extrêmes mais des députés représentant la famille, les salariés, les entreprises, les prof. libérales, les chômeurs, les handicapés. Un tel parlement élimine les lobbings financiers et autres intérêts particuliers et les partis politiques n'auront qu'un aspect consultatif car ce seront les représentants de toutes les couches de la population qui prendront les décisions et avec une justice réellement indépendante.
Faisons tous place à des nouvelles libertés et retrouver toutes celles que nous sommes en train de perdre. C'est en cherchant qu'on trouve des solutions.
Républicain de naissance, j'ai été surpris par la pertinence des valeurs pour la France et son peuple trouvé sur un site lui très démocratique. Alors soyez sérieux en étudiant la plate-forme de l'Alliance Royale.fr. Je vous assure que la pensée unique perd du terrain à droite comme à gauche !

arnaud 06/03/2007 13:04

J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net alors venez le voir et dite ce que vous en penser dans les commentaires pour que je l'ameliore, merci d'avance!!!!

Lannig 04/03/2007 20:17

http://video2007.over-blog.com/
        2.438 vidéos pour vous !     Connaitre amis pour les défendre  , Connaitre ses ennemis pour les combattre Plus juste la France sera plus forte

PROVOST Francis 04/03/2007 15:30

Bonjour Monsieur le Député Maire
réduire la dette , un beau programme; j'ai lu dans Nord Eclair un courrier de lecteur que je partage pleinement je vous le livre :

Dette de la France : « Ce n'est pas rassurant »
Mardi sur France 2, j'ai regardé l’émission sur la dette et cela n'est pas rassurant.
Le premier fait marquant est avec quelle désinvolture on emprunte des millions d'euros. Aucune entreprise privée ne pourrait en arriver à ce stade, mais avec l'argent public tout est possible, même vivre au-dessus de ses moyens.
M.-(JeanLouis) Debré (président de l'Assemblée nationale, ndlr), du haut de son perchoir, assure aux députés non réélus la garantie de leur pouvoir d'achat pendant 5 ans au lieu de 6 mois. Moi, suite à mon licenciement, j'ai droit à 24 mois dont 16 mois dégressifs !
Messieurs les députés, après avoir fait voter avec vos amis politiques de tout bord une augmentation de vos indemnités, sans compter les avantages en nature, vous demandez aux Français de se serrer la ceinture. Au lieu de creuser encore plus le déficit, réduisez votre train de vie car cette dette est aussi de votre responsabilité.

Qu'en est-il de cette décision ? êtes-vous d'accord avec elle ? Je l'ai vérifiée auprès de votre collègue Claude Gaillard, député de Meurthe et moselle, rapporteur de ce texte :
Les députés qui ne seront pas réélus le 17 juin seront désormais indemnisés pendant 5 ans. Ce système doit permettre aux députés qui n'appartiennent pas à la fonction publique de retrouver un emploi. Pour les députés, les choses resteront inchangées au 1er semestre. C'est à partir du 2ème semestre qu'ils percevront 70% de leur indemnité de base (5.400,32 euros brut) laquelle sera dégressive pendant 5 ans.

Le déficit national étant constitué du cumul de tous les déficits, celui de l'état et de ceux des collectivités locales, je suis convaincu que vous allez nous faire des propositions "révolutionnaires" lors du conseil municipal sur le budget pour diminuer fortement celui de notre commune.
A bientôt Francis Provost
Conseiller Municipal Communiste




temps 04/03/2007 02:18

Bonjour,Depuis de nombreuses années, je poste sur le forum de google phi en partageant votre proposition. Depuis des années, je dénonce cet endètement, cette aliénation. Je voudrai vous poser une question, sur les solutions proposées, car je pense qu\\\'il est difficile de ne pas reconnaitre qu\\\'avec un soupçon de morale, nous ne pouvons pas condamner l\\\'avenir de nos enfant à des servitudes malheureuses.Arrêter par textes de lois les dérives politiques est une chose nécessaire, mais pas suffisante.Quelles sont les solutions que vous proposez ?Reprendre tous les biens que possèdent ces politiques et leurs familles, de manière à compenser le mal qu\\\'ils ont fait à notre Nation, comme cela c\\\'est passé en pays de l\\\'est sur un géant du pétrole ?Faire une inflation galoppante sur les salaires en interdisant aux entreprises d\\\'augmenter leurs prix ?Effacer la dette en déclarant la France faillite après avoir récupérer tous les patrimoines sur notre terre de ceux qui ont participé au départ des outils de production des richesse Fra,çaise ?En d\\\'autres termes, quelles sont les solutions pour éviter de faire payer les injustices à des innocents.